Tu as demandé: Pourquoi la cabane à sucre?

Historiquement, la cabane est le lieu où la sève d’érable est transformée en ses nombreux produits dérivés, et particulier la tire, le beurre d’érable, le sirop d’érable et le sucre d’érable. Située au cœur de l’érablière, la cabane était à l’origine l’endroit où les habitants venaient s’approvisionner en sucre.

Qu’est-ce qu’on mange à la cabane à sucre ?

Suivent une myriade de savoureux mets traditionnels comme le jambon au four, l’omelette ou les œufs brouillés, les saucisses, la tourtière (le fameux pâté à la viande), les fèves au lard, les cretons (une sorte de pâté de porc) et les « oreilles de crisse », de la couenne de porc frite.

Qui a inventé la cabane à sucre ?

C’était en pleine guerre, plus précisément en 1941, qu’Émile et Bernadette ouvrirent les portes de leur petite cabane à sucre au public de la grande région de Saint-Eustache et de Deux Montagnes. Ils pouvaient servir à l’époque 20 repas à la fois.

Quand le temps des sucres ?

Le temps des sucres ou saison des sucres est, au Canada, une période de 4 à 6 semaines de la mi-mars à la fin avril qui correspond à la mise en exploitation des érablières.

Qu’est-ce que l’eau d’érable ?

L’eau d’érable n’est ni plus ni moins que la sève de l’arbre récoltée au printemps. Comme il s’agit d’un produit fragile, une foule de précautions sont prises pour en préserver l’intégrité, la qualité et le léger goût d’érable, de la récolte jusqu’à l’emballage.

IMPORTANT:  Est ce que la maïzena est moins calorique que la farine?
Nourriture savoureuse